Vous êtes ici

La FGTB wallonne condamne les dérives sécuritaires dans les manifs

La manifestation européenne qui s’est déroulée à Bruxelles ce 29 septembre contre l’austérité fut un succès : elle a rassemblé quelque 100.000 personnes de nombreux pays dans les rues de la capitale. Mais elle a aussi été marquée par l’arrestation de plus de 250 personnes, dont au moins 150 l’ont été « préventivement » (sic), c'est-à-dire avant la manifestation !

La FGTB wallonne estime que les manifestations syndicales sont un moyen d’expression et de pression ouvert à tous les militants qui en soutiennent les mots d’ordre. Il n’y a dès lors aucune raison d’en interdire l’accès à des personnes qui n’ont commis aucune infraction, aucun délit, sous prétexte qu’elles ne correspondent pas au profil du « bon manifestant ». Nous considérons les arrestations préventives opérées par les forces de police comme une atteinte inacceptable au droit de manifester, garanti par la Constitution belge et la Convention européenne des droits de l’Homme.

Que l’organisation d’événements de grande ampleur nécessite la mise en place d’un dispositif de sécurité, nous le concevons parfaitement. Mais la FGTB wallonne refuse la répression dont sont de plus en plus régulièrement victimes des militants qui choisissent des modes d’action et d’expression alternatifs non violents. Nous ne cautionnons en aucun cas l’amalgame qui est fait entre ces militants et de dangereux émeutiers et ne serons jamais complices des dérives sécuritaires qui les visent. Notons que quand elles s’accompagnent d’intimidations et de violences policières, ces pratiques se rapprochent dangereusement de celles des pires régimes politiques.

La FGTB wallonne rappelle enfin que la présence de nombreux mouvements sociaux, associations et autres groupes pacifiques dans les manifestations syndicales sont une richesse et un atout pour le rapport de forces que nous voulons construire ensemble.

Un rassemblement pour la défense des libertés d'expression et de manifestation est organisé ce samedi 16 octobre, 15h, à Bruxelles (Porte de Hal). Ci-dessous, la lettre qui a été adressée par la FGTB fédérale à Freddy THIELEMANS, Bourgmestre et responsable des services de Police de la Ville de Bruxelles.

 

Concerne : manifestation européenne du 29/09/10

Monsieur le Bourgmestre,

L’euro-manifestation du 29 septembre dernier s’est globalement bien déroulée. L’organisation d’événements de grande ampleur nécessite indéniablement la mise en place d’un dispositif de sécurité solide. Ainsi, nous avons pu, une fois encore, préparer cet événement avec vos services et les forces de l’ordre, nous vous en remercions. Cela étant, pour la FGTB, les manifestations syndicales sont un moyen d’expression ouvert à tous les militants qui en soutiennent les mots d’ordre.

Il n’y a dès lors aucune raison d’en interdire l’accès à des personnes qui n’ont commis aucune infraction, aucun délit, sous prétexte qu’elles ne correspondraient pas au profil du « bon manifestant ». A cet égard, l’arrestation de plus de 250 personnes, dont au moins 150 préventivement (c'est-à-dire avant la manifestation) nous laissent perplexes. Que la police intervienne afin de neutraliser des casseurs, nous ne pouvons que le comprendre. Par contre, nous déplorons vivement que des interventions musclées soient survenues à l’encontre de manifestants qui ne troublaient en rien l’ordre public et ne montraient aucune violence potentielle ou réelle.

La FGTB ne peut accepter la répression dont sont de plus en plus régulièrement victimes des militants qui choisissent des modes d’action et d’expression alternatifs non violents. Les manifestants pacifiques doivent pouvoir exercer leurs droits fondamentaux de liberté d’expression et de liberté de manifester, et non se heurter à une répression violente et arbitraire des forces de police. En tant qu’organisation syndicale démocratique, nous ne cautionnons pas l’amalgame qui a été fait entre ces militants et de dangereux émeutiers.

Nous vous prions de bien vouloir prendre en considération notre vive inquiétude et ne doutons pas que vous serez attentif à ce qui préoccupe la FGTB et ses affiliés. En vous remerciant, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Bourgmestre, l’expression de nos salutations les plus distinguées. 

Anne DEMELENNE,

Secrétaire générale

Rudy DE LEEUW,

Président