Vous êtes ici

Radio

Vendredi 01 Décembre 2017

Les Jeunes FGTB sont à l’initiative, en partenariat avec le CEPAG, Projeunes et le Monde des Possibles, d’une exposition intitulée « No Man’s Land – 44 ans de guerre sociale en Belgique ». Cette expo vous accueillera du vendredi 1er au vendredi 15 décembre, de 9h30 à 17h en semaine, au Magasin de Papier, 26 rue de la Clé à Mons.

Jeudi 16 Novembre 2017

Il y a 40 ans, les organisations syndicales et les pouvoir publics mettaient sur pied un dispositif destiné à venir en aide aux travailleurs licenciés. Un dispositif collectif, public, solidaire, peu connu du grand public et qui pourtant apporte des réponses concrètes, efficaces : il s’agit des cellules de reconversion, que nous évoquons dans cette émission à l’occasion d’une exposition qui vient d’ouvrir ses portes à Charleroi pour marquer leur quarantième anniversaire. Entretien avec Didier Smetz, ancien travailleur d’ArcelorMittal devenu coordinateur des cellules de reconversion en Wallonie pour la FGTB wallonne.

Jeudi 09 Novembre 2017

Rafles, arrestations et détentions arbitraires, expulsions, chasse aux "migrants", aux réfugiés, aux sans-papiers…
C’est la politique brutale menée par le Secrétaire d’Etat à l’Asile et aux Migrations (sic) et le gouvernement de Charles Michel. Cela ne vous rappelle rien ?
De très nombreux citoyens, associations, organisations, syndicats, dont la FGTB, résistent à cette politique fascisante et s’organisent, avec ceux qui en sont les premières victimes. On en parle avec Jojo Burnotte, formateur au CEPAG, militant syndical et acteur de cette lutte solidaire.

Lundi 30 Octobre 2017

C’était un exercice difficile et réducteur, mais il a relevé le défi ! 
Nicolas Latteur, formateur au CEPAG, a présenté en moins de 5 minutes, au micro d’Opinions FGTB, son livre récemment paru "Travailler aujourd'hui – Ce que révèle la parole des salariés" (Editions du Cerisier, en partenariat avec le CEPAG). Voici quelques brefs échos de son "voyage au cœur du salariat".

Jeudi 19 Octobre 2017

La FGTB wallonne vient de lancer une nouvelle campagne portant une proposition forte et concrète : augmenter le salaire minimum de 9,65 € à 14 € de l’heure.
Pourquoi cette proposition ? Est-ce réaliste et finançable ? Comment la mettre en œuvre ? 
Eléments de réponse avec Thierry Bodson, Secrétaire général de la FGTB wallonne, au micro de Vanessa Amboldi.