Vous êtes ici

40 ans de solidarité

Janvier 2018

Depuis la fin des années 70, des dizaines de milliers de travailleurs ont été licenciés en Belgique. Une hécatombe qui a décimé de très nombreux métiers, dans le textile, le verre, la sidérurgie, la chimie, la grande distribution… La Sabena, Renault, Clabecq, Volkswagen, ArcelorMittal, Delhaize, Carrefour, Duferco, ING, Nestlé, Carsid, Caterpillar… la liste est longue des entreprises qui ont procédé à des licenciements massifs.

Il y a 40 ans, à l’initiative des organisations syndicales et des pouvoirs publics, un dispositif original a été créé en Wallonie pour tenter de venir en aide à ces milliers de femmes et d’hommes balayés, jetés sur le carreau, bien souvent pour satisfaire l’appétit des actionnaires. Ce dispositif, unique en Belgique, et même unique en Europe, c’est celui des cellules de reconversion, mises en place en cas de licenciement collectif.

En novembre 2017, à l’Université du Travail de Charleroi, une exposition a permis au grand public de découvrir l’histoire des cellules de reconversion et d’en savoir un peu plus sur leur fonctionnement, leurs valeurs, et les femmes et les hommes qui les font vivre. C’est là qu’on vous emmène, au cœur de cette expo, au cœur des cellules de reconversion. Voici quelques échos de 40 ans de luttes et de solidarité.