Vous êtes ici

Actualités

9,65 € brut/heure, 1.340 € net/mois temps plein... Vous trouvez ça normal ? C'est malheureusement tout à fait possible, aujourd'hui, en Belgique. Pour la FGTB wallonne, le salaire minimum légal doit atteindre 14€/h. Parce qu'augmenter le salaire minimum, c'est plus d'hommes et de femmes qui vivent dignement, plus d'efficacité économique, plus de bien-être. Découvrez la vidéo et le dossier !

Avec le slogan "Ensemble pour le changement", la FGTB-ABVV lance aujourd’hui une vaste campagne participative. C'est dans ce cadre qu'elle appelle les citoyens à partager leurs inquiétudes et leurs préoccupations. Notre syndicat veut ainsi donner de la visibilité aux témoignages des citoyens et citoyennes, et formuler, avec eux, des alternatives pour l’emploi, la fiscalité, la sécurité sociale, les services publics et les revenus.

Face au refus du gouvernement wallon de respecter les accords signés, la CGSP admi, la CGSP Amio et la CSC Services publics ont décidé de déposer un préavis de grève pour le jeudi 30 novembre 2017. Les travailleurs défileront à cette occasion à Namur. Les travailleurs des TEC se mobiliseront eux aussi pour réagir aux attaques contre le droit de grève et au projet de fusion des TEC.

En 44 ans, qu'est donc notre Sécu devenue ? C'est la question à laquelle les Jeunes FGTB , le CEPAG , ProJeuneS et Le Monde des possibles tentent de répondre au travers d'une expo retraçant l'histoire de la Sécurité sociale depuis la fin des années 70. A découvrir à Mons du 1 er au 15 décembre.

40 ans... Un bel âge pour ce dispositif inédit d'accompagnement des travailleurs licenciés créé sous l'impulsion des syndicats. La FGTB wallonne, le CEPAG, la CSC, l'asbl SOS dépannage, le Forem, l'ULB et le Centre METICES se sont associés pour revenir sur l'histoire et le bilan des cellules de reconversion. Au programme: une exposition qui se tiendra durant 15 jours à Charleroi et qui se clôturera par une journée de réflexion et débats.

Après la grève des services publics du 10 octobre dernier, le plan d'action se poursuit. Pour ne pas relâcher la pression sur un gouvernement toujours plus odieux envers les travailleurs et les allocataires sociaux, la FGTB de Liège-Huy-Waremme, en front commun avec la CSC, retourne au front le 21 novembre prochain.

Face à la stigmatisation et la chasse aux migrants orchestrées par le gouvernement Michel, des citoyens, avec et sans papiers, ont décidé de se mobiliser. Leur objectif ? Plus de justice sociale au travers d'une régularisation des sans–papiers ! Rendez-vous le dimanche de 12 novembre dès 14h à la Gare du Nord.

Une fois de plus, les travailleurs de toute l'Europe, vont battre le pavé pour faire entendre leurs voix face aux gouvernements nationaux et institutions européennes. Chez nous, le front commun réclamera un changement de cap radical : l'austérité est le problème, pas la solution. Et l'Europe sociale ne peut plus rester un simple vœu pieux utilisé dans des discours creux... C'est devenu une urgence, une nécessité indispensable à la survie même de l'Europe.

Une plateforme syndicale et associative carolo – composée pour l’instant de la FGTB, de la CSC, du CEPAG, du MOC, de Solidaris et de la Mutualité Chrétienne – organise une première action à Charleroi ce lundi 23 octobre à 10h. Objectif ? Contrer l'austérité du gouvernement Michel en mettant en avant des alternatives concrètes, crédibles et solidaires.

Le dernier jour d’une technicienne de surface... Elle a 65 ans, Jacqueline. Depuis un quart de siècle, à l’usine, elle est « technicienne de surface ». Ce qui veut dire ouvrière nettoyeuse. Mais ouvrière, ouvrier, ça ne se dit plus. Et surtout, ça ne se montre plus. Pour mieux taire l’exploitation, la précarité, l’aliénation ? Nous, on va faire exactement le contraire. On va vous montrer Jacqueline et son métier. On va vous montrer son dernier jour de travail avant la retraite.