Vous êtes ici

Charles Michel revient sur le saut d'index

La FGTB wallonne et Solidaris saluent l'abrogation du saut d'index annoncée ce matin par Charles Michel. Concrètement, cela signifie que les salaires du privé et du public, les pensions, les allocations familiales et sociales… vont augmenter de 2 %, et ce avec effet rétroactif au 1er juillet 2015.

Ce sont ainsi des centaines d'euros que les citoyens vont récupérer et des milliers à moyen et long termes.

La FGTB wallonne et Solidaris partagent, une fois n'est pas coutume, l'avis de Charles Michel pour qui revenir sur le saut d'index est avant tout une question d'éthique et de justice sociale mais aussi d'efficacité économique. Le syndicat et la mutualité se réjouissent que cette mesure soit compensée budgétairement par une restriction des mécanismes d’ingénierie fiscale pour les multinationales et les grandes fortunes.

Le Premier ministre a également déclaré qu'il s'agissait d'une décision destinée à restaurer la confiance entre politique et citoyens. Par cette mesure, il renoue effectivement avec la promesse que le MR avait faite pendant la campagne électorale quand Olivier Chastel avait déclaré : « En aucun cas, nous ne toucherons à l’index ». Charles Michel lui-même avait réitéré cet engagement solennel deux jours plus tard : « C’est très clair, nous ne souhaitons pas toucher à l’indexation »[1].

Cette annonce constitue en outre un signal positif d'ouverture et de dialogue envoyé aux 120.000 citoyennes et citoyens qui avaient manifesté contre le saut d'index et l'austérité en 2014 et 2015.

Solidaris et la FGTB wallonne ne sont pas les seules à saluer cette décision historique. Dans un climat marqué par les inégalités croissantes et les scandales de fraude fiscale, le responsable de l’association "On dit merci qui ?" a par exemple déclaré : « C'est une très bonne nouvelle. Si le Premier ministre commence à respecter ses promesses de campagne, réjouissons-nous : c’est le retour de la pension à 65 ans, la TVA à 6 % sur l’énergie et le divorce annoncé avec la N-VA ».

 

 

Fichiers joints :
PDF icon Le communiqué en pdf