Vous êtes ici

Contre la criminalisation des actions syndicales !

Il y a un an, la justice condamnait Bruno Verlaeckt, président de la FGTB anversoise, pour entrave « méchante » à la circulation.

Son crime ? Avoir mené des actions dans le cadre de la lutte contre les mesures du gouvernement Michel.

La FGTB fédérale a fait appel et la Cour rendra son jugement ce 26 juin.

Pour soutenir notre camarade Bruno et protester contre cette criminalisation des mouvements sociaux, rendez-vous à 8h30 devant la Cour d’appel, Waalsekaai 35a, 2000 Antwerpen.

 

L'affaire en quelques lignes...

(source : FGTB fédérale).

Fin juin 2018, le tribunal d’Anvers a rendu un jugement controversé concernant les actions syndicales du 24 juin 2016 à Anvers. Le militant Tom Devoght a été acquitté, mais Bruno Verlaeckt, président de la FGTB Anvers et de la régionale Anvers-Waasland de la Centrale Générale a été déclaré coupable. Tous deux étaient poursuivis pour entrave « méchante » à la circulation alors qu’ils exerçaient tout simplement leurs droits fondamentaux, le droit de grève et le droit à la liberté d’expression.

La FGTB n’accepte en aucun cas la criminalisation des actions syndicales ! Nous sommes donc allés en appel de ce jugement. La Cour d’appel d’Anvers rendra sa décision le mercredi 26 juin. Nous attendons de la Cour d’appel qu’elle rappelle le tribunal à l’ordre et qu’elle prononce l’acquittement complet, ni plus, ni moins.

La FGTB appelle une nouvelle fois ses militants et ses sympathisants à témoigner massivement leur solidarité avec Bruno Verlaeckt et à défendre en même temps nos droits syndicaux à tous. Car la criminalisation des syndicats et des actions syndicales doit cesser.

Toutes les infos sur l'événement Facebook

Fichiers joints :
Icône PDF Le tract de la mobilisation