Vous êtes ici

Contre les violences faites aux femmes

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, plusieurs organisations, réunies au sein de Mirabal Belgium, appellent à une manifestation féministe nationale ce 25 novembre à Bruxelles

Les militantes et militants de la FGTB wallonne se joindront au cortège pour manifester leur solidarité envers toutes les femmes et exiger un réel engagement des pouvoirs publics pour l’éradication de ce fléau.

Les violences contre les femmes sont une responsabilité collective, qui concerne l’ensemble de la société !

Rendez-vous derrière la bannière des femmes de la FGTB wallonne « Femmes en ligne de mire ».

La lutte contre les violences machistes doit être quotidienne. Ensemble, nous pouvons agir !

  • Campagne Mains Mauves : diffusion, sur les réseaux sociaux, de photo invitant à la manifestation du 25 novembre. Placez une main mauve (peinture, maquillage, marqueur, tout est bon !) vers l’avant pour montrer votre refus des violences faites aux femmes. #StopViolencesFaitesAuxFemmes #25novembre #MirabalBelgium
  • Refusons et combattons le sexisme banalisé : remarques déplacées, « blagues », discriminations…
  • Pour une éducation non sexiste des enfants
  • Rejet du sentiment de culpabilité qui peut envahir les victimes de violences : défendre ses droits est légitime !
  • Soutenons les victimes et intervenons en cas de harcèlement ou de violences sexistes.
  • Organisons des activités publiques pour dénoncer et contrer les violences machistes au niveau d’un quartier, au travail, à l’école, dans les activités culturelles et sportives, les commerces, les services publics[1]
  • Interpellons les élus communaux pour qu’ils agissent à leur niveau et mettent en pratique les mesures de prévention, de protection des victimes et de poursuite des auteurs prévues par la Convention d’Istanbul (application obligatoire à tous les niveaux de pouvoir).

Plus d’infos ?

 

 

[1] Quelques idées ? Un rassemblement aux bougies en hommage aux femmes assassinées parce qu’elles sont des femmes, un encerclement de lieux symboliques qui entretiennent les violences faites aux femmes, des discussions ou animations dans les marchés, un départ collectif pour la manif du 25 novembre à Bruxelles…