Vous êtes ici

Une dérive inquiétante, des faits inacceptables.

Dimanche, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, elles et ils étaient des milliers à défiler dans les rues pour revendiquer l’égalité Femmes – Hommes.

Une fois de plus, une fois de trop, une répression violente et aveugle s’est abattue sur des manifestantes et manifestants pacifiques, en marge de la manifestation bruxelloise.

Des coups ont été portés sans raison apparente et en totale disproportion avec les faits qui auraient pu être reprochés.

Écologistes, féministes, syndicalistes, antifascistes, sans papiers… Trop nombreux sont celles et ceux qui ont subi la violence répressive ces derniers mois à Bruxelles, Gilly ou ailleurs.

La FGTB wallonne condamne fermement ces dérives antidémocratiques. Elle demande que des enquêtes objectives et indépendantes soient menées, des responsabilités établies et les résultats rendus publics.