Vous êtes ici

On la croyait morte et enterrée, la réforme APE sera votée à l’unanimité !

Vous pensiez avoir tout vu, tout entendu sur le dossier des APE en Wallonie ?

C’était compter sans la dernière carte jouée par le ministre de l’Emploi, Pierre-Yves Jeholet, qui tenait plus que tout à réformer le système avant la fin de son mandat.

Ce sera chose faite, mais pas comme on l’imaginait.

Depuis une semaine, il travaille en effet d’arrache-pied pour convaincre ses collègues du MR d’adopter la version du texte qui était sur la table de négociations avant son arrivée au gouvernement.

On l’aurait presque oublié, mais un accord entre patrons et syndicats était sur le point d’aboutir quand s’est produit le changement brutal de majorité en juin 2017.
C’est donc sur cette base que le Ministre de l’Emploi a pris tout récemment son bâton de pèlerin - le cdH ne s’est pas fait prier - et est parvenu in extremis à mettre tout le monde d’accord !

Après avoir provoqué 4 manifestations syndicales et associatives dans les rues de Namur, alimenté la polémique et cristallisé les oppositions, la réforme Jeholet sera donc, sauf ultime coup de théâtre, probablement votée en chœur par les 75 députés wallons à la dernière séance du parlement à Namur ce mercredi 3 avril. Une première !

Le surréalisme a encore frappé. Cette fois, nous ne nous en plaindrons pas !

La FGTB wallonne veut voir dans ce dénouement inattendu le signe de la réhabilitation de la concertation sociale en Wallonie.
Nous espérons que la prochaine équipe gouvernementale saura tirer les leçons de ce feuilleton rocambolesque.
Cela relativiserait la perte de temps qu’il a engendrée.