Vous êtes ici

Pensions : priorité au premier pilier

Ce jeudi 13 mars, les pensionnés et prépensionnés de la FGTB wallonne et du CEPAG étaient réunis à Sambreville pour leur assemblee annuelle. 500 militants y ont réaffirmé leurs revendications pour des pensions décentes. Leur solution ? La priorité absolue au premier pilier de pension, le seul système solidaire et réellement efficace pour garantir un revenu décent au plus grand nombre.

 

La situation des pensions est catastrophique dans notre pays. Nos pensions sont parmi les plus basses d'Europe. En 10 ans, les pensionnés ont perdu  près de 30% de pouvoir d'achat. Un pensionné sur trois vit sous le seuil de pauvreté... Ca suffit ! Il est plus qu’urgent d’amener des réelles solutions structurelles à ce problème. Mais pas question, pour cela, de céder aux sirènes du marché et des assurances par capitalisation. Les solutions résident dans l’amélioration de notre système de pensions par répartition, basé sur la solidarité.

Cet après-midi, les Prépensionnés et Pensionnés de la FGTB wallonne et du Cepag ont donc avancé leurs solutions. Parmi celles-ci, citons, entre autres :

  • Le maintien des trois régimes légaux de pensions : salariés, services publics, indépendants
  • La priorité absolue à la revalorisation de la pension légale (1erpilier)
  • Un meilleur calcul de la pension légale pour tous : 75% de la moyenne des rémunérations de la carrière professionnelle, pour obtenir, à terme,  les 75% de la moyenne des 5 années les mieux rémunérées de la carrière
  • Une pension minimale de 1.559,38 € brut pour une carrière complète, soit égale au salaire minimum garanti
  • Une pension moyenne pour les salariés qui se situe entre 1.500 et 1.600 € net par mois
  • Le relèvement des plafonds fiscaux.

Mais ce n'est pas tout. D'autres mesures permettraient encore de renforcer la pension légale et, ainsi, garantir un revenu décent à toutes et tous. Vous pouvez découvrir l'intégralité des résolutions adoptées dans le document ci-joint..