Vous êtes ici

La solidarité n'est pas un crime : lancement de la campagne

Depuis le début de la « crise » migratoire, des citoyens et citoyennes improvisent l’accueil des personnes étrangères que le gouvernement belge refuse de prendre en charge.  

Ces actes de solidarité, ces gestes d’humanité, sont aujourd’hui passibles de peines pénales.

Des hébergeurs attendent leur jugement. Acquittement ou prison pour traite d’être humains ?

Ce mardi 13 novembre, nous serons présent.e.s devant les gares de Namur, Liège-guillemins, Charleroi-Sud, Bruxelles-midi et Mons dès 7h30 pour une distribution d’autocollants au slogan limpide : la solidarité n'est pas un crime !

Notre site web www.lasolidaritenestpasuncrime.be répertorie toutes les initiatives citoyennes qui contestent l’actuelle politique migratoire, et se mobilisent pour un accueil digne. La démarche dépasse l’actualité du procès des hébergeurs qui s’est tenu du 7 au 9 novembre à Bruxelles, car des personnes continuent et continueront encore à héberger, à accueillir, à aider.

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui sont contre cette politique migratoire menée par le gouvernement fédéral de droite extrême à agir en rejoignant les initiatives reprises sur le site.

Criminaliser la solidarité serait purement et simplement un recul démocratique grave.