Vous êtes ici

austérité

L’ensemble des photos de cette rubrique sont libres de droits et d’utilisation, à condition d’en mentionner la source.

Vendredi 24 Juin 2016

« Sacs poubelles rouges, cara pils, ringards qui empêchent les honnêtes gens de travailler... »

Marre du syndicat bashing ?
Envie d’en savoir plus sur les projets de Charles Michel ?
Bref, vous voulez connaître les vraies raisons de la grève ?

En 7 minutes, Thierry Bodson démonte la désinformation du gouvernement et explique les conséquences concrètes des mesures qu’il tente de nous imposer.

Parce que les salariés en ont marre de travailler plus pour gagner moins tandis que les vrais responsables de la crise ont repris leurs affaires. Parce que la fraude et l’évasion fiscale ne sont pas combattues alors que les sans emploi et les malades sont stigmatisés, traqués, contrôlés, exclus. C’est pour dire stop au "2 poids 2 mesures" du gouvernement Michel que les travailleurs partiront en grève ce vendredi 24 juin.

Ce jeudi 23 juin, le Bureau de la FGTB wallonne a adopté une motion de soutien aux organisations syndicales en lutte contre la loi travail. La menace d'interdiction qui a pesé jusqu'à ce mercredi matin sur la manifestation contre la « Loi Travail » en France est tout simplement scandaleuse. Quand la patrie des Droits de l’Homme envisage la censure syndicale, l’heure est grave.

Transports en commun, école, justice, police, administrations, accueil de la petite enfance, Poste, routes… Nous sommes toutes et tous concernés. La FGTB wallonne réitère toute sa solidarité avec les agents en lutte depuis des semaines pour faire respecter leurs conditions de travail et, par conséquent, la qualité et la pérennité du service public.

Ce mardi 7 juin, la CGSP et la CSC ont, en front commun, envoyé un courrier au premier ministre Charles Michel afin de lui demander une rencontre. Objectif ? Trouver, enfin, une solution au problème des prisons.

Du 24 mai, manifestation nationale, au 7 octobre, anniversaire du gouvernement Michel 1 er et grève générale, il y a 136 jours. Il y aussi les vacances d’été et de nombreux autres agendas sportifs ou politiques… La Quincaillerie des temps présents lance le projet 136 jours : ensemble, engageons-nous à ce qu’il se passe au moins une chose chacun de ces jours.

Ce 24 mai, les travailleurs de tout le pays se retrouveront une fois de plus à Bruxelles pour hurler leur ras-le-bol. Ras-le bol d’un gouvernement qui, après s’être attaqué aux services publics et aux salaires, aux pensions et fins de carrières, aux demandeurs d’emploi et aux malades a décidé de s’ (…)

Droite décomplexée, droite déconnectée, droite… mal à droite. Très à droite. Sans l’avoir mesuré, le gouvernement Michel met le feu aux poudres de la contestation en proposant une flexibilité du temps de travail allant jusqu’à 45h/semaine. Après les salaires, les pensions, les allocations de chômage, les revenus de remplacement pour maladie, les services publics… il restait la moelle : le temps de travail.

Lundi 02 Mai 2016

Semaine de 45h, concertation sociale bafouée, « syndicats-bashing »… Marc Goblet répond aux attaques contre les travailleurs et les syndicats et annonce un nouveau plan d’action.

Les militants de la FGTB se mobiliseront à Bruxelles, Charleroi et Liège le 19 avril prochain. L’occasion de dénoncer, une fois de plus, l’austérité à deux vitesses imposée par le gouvernement de Charles Michel. Une austérité dont la logique tient en quelques mots : « Forts envers les faibles, faibles avec les forts »!

Pages