Vous êtes ici

libertés syndicales

L’ensemble des photos de cette rubrique sont libres de droits et d’utilisation, à condition d’en mentionner la source.

17 militants de la FGTB sont actuellement poursuivis par la justice. Une audience aura lieu ce 2 mars au Palais de justice de Liège. L’occasion de montrer toute notre solidarité avec nos camarades ! Rendez-vous le 2 mars à 12h Place Saint Lambert.

Ce n’était pas une manifestation de masse. Nous étions une centaine. À l’heure où l’on commémore la fin de la barbarie nazie commise il y a 75 ans, des femmes et des hommes de tous âges sont venus protester pacifiquement contre la constitution d’un nouveau parti d’extrême droite à Charleroi. Nous - responsables syndicaux, militant.e.s démocrates non violent.e.s, parlementaires, mutuellistes… - avons dû faire face à une agression policière aussi inattendue que démesurée.

Depuis plusieurs années, le droit de grève subit des attaques de toutes parts. Patronat, autorités judiciaires, responsables politiques et mêmes certains médias agissent pour restreindre de plus en plus son exercice. Face à cette situation, la FGTB wallonne tient à réaffirmer toute sa solidarité avec les travailleuses et travailleurs qui se mobilisent pour sauvegarder ce droit fondamental.

Jeudi 14 Novembre 2019

Les deux prochains rendez-vous des Etats généraux du Travail approchent : le 18 novembre, une matinée de débats et de réflexion sur la criminalisation de l’action syndicale et des mouvements sociaux. Le 26 novembre, même exercice sur l’avenir du syndicalisme dans un contexte de grandes mutations sociales, économiques, politiques. On en parle avec Nicolas Latteur, sociologue et formateur au CEPAG.

Il y a un an, la justice condamnait Bruno Verlaeckt, président de la FGTB anversoise. Son crime ? Avoir mené des actions dans le cadre de la lutte contre les mesures du gouvernement Michel. La FGTB fédérale a fait appel et la Cour rendra son jugement ce 26 juin. Pour soutenir notre camarade Bruno et protester contre cette criminalisation des mouvements sociaux, rendez-vous à 8h30 devant la Cour d’appel d'Antwerpen.

Embedded thumbnail for Solidarité avec les travailleuses de Flormar (Yves Rocher)
Février 2019

En Turquie, les travailleuses de l’usine Flormar de Gebze sont en lutte depuis… juillet 2018 ! La raison ? La société Kosan Kosmetik, filiale turque du groupe Yves-Rocher, a licencié 132 salariés (en (…)

Mardi 05 Juin 2018

Militant de tous les instants, au péril de sa vie.
Jean Bonald Golinsky Fatal est président de la Confédération des Travailleurs des secteurs public et privé en Haïti.
Dans cette interview, il dénonce les difficultés et les dangers que doivent affronter les syndicalistes qui osent contester les pratiques du gouvernement et du patronat haïtiens.

La FGTB wallonne exprime toute sa solidarité aux travailleurs et travailleuses de Carrefour Belgique dont l’avenir a basculé, ce jeudi 25 janvier 2018, avec l’annonce de la restructuration du groupe. Des salariés qui risquent de payer au prix fort tant les erreurs du groupe Carrefour que les mesures de régression sociale du gouvernement Michel.

Depuis 4h ce matin, la délégation syndicale FGTB de Vandemoortele Seneffe a établi un piquet de grève à l’entrée de l’usine. Une action qui fait suite au licenciement sans motif de Laurent, le délégué principal FGTB Horval et technicien sur le site depuis presque 10 ans.

Le 22 décembre dernier, Laurent, technicien depuis 10 ans au sein de l’entreprise Vandemoortele de Seneffe et délégué principal FGTB, a été licencié sans que la direction n’ait daigné communiquer le moindre motif. Réunie en Bureau ce jeudi 11 janvier 2018, l’Interrégionale wallonne de la FGTB apporte tout son soutien au délégué licencié injustement, mais également à ses collègues prêts à le soutenir. Une pétition de soutien a par ailleurs été lancée par la FGTB Horval.

Pages