Vous êtes ici

non-marchand

L’ensemble des photos de cette rubrique sont libres de droits et d’utilisation, à condition d’en mentionner la source.

Jeudi 29 Novembre 2018

Voici quelques échos de l’action organisée jeudi 29 novembre à Namur par la FGTB wallonne : une chaîne humaine et des prises de parole pour dénoncer une nouvelle fois la réforme des Aides à la promotion de l’emploi (APE) portée par le ministre wallon de l’Emploi, le MR Pierre-Yves Jeholet.

Ce jeudi 29 novembre, 3.000 militantes et militants de la FGTB wallonne ont formé une chaîne humaine reliant les sièges du parlement et du gouvernement wallons. L’objectif ? Dénoncer la réforme APE du ministre Jeholet qui entraînera la suppression de 3.500 emplois dans les services à la population.

Malgré l’opposition unanime des secteurs concernés, le ministre Jeholet veut imposer sa réforme APE, qui menace des milliers d’emplois et des services essentiels à la population (crèches, maisons de repos, écoles, hôpitaux, centres sportifs et culturels, communes, CPAS, secteur jeunesse, provinces, etc.). Rendez-vous le 20 septembre, 10h, Gare de Namur, pour faire entendre notre voix !

Vendredi 22 Juin 2018

Le système des APE (Aides à la promotion de l’emploi) concerne quelque 60.000 travailleuses et travailleurs en Wallonie, dans de nombreux secteurs et métiers.
Ce système est menacé par le projet de réforme porté par le ministre wallon de l’Emploi, le MR Pierre-Yves Jeholet.

La FGTB wallonne se mobilise activement pour défendre les APE et appelle à une forte mobilisation le lundi 25 juin à Namur, en front commun. Voici les explications de Thierry Bodson, Secrétaire général de la FGTB wallonne.

Dans notre société, le non marchand est partout : des hôpitaux aux maisons de repos, en passant par l’aide à la jeunesse ou le socio culturel… Un secteur diversifié, important en taille mais aussi à travers les prestations qu’il offre, indispensables voire vitales. Un secteur dont les travailleurs sont, depuis de nombreuses années, délaissés par les responsables politiques et employeurs. Le 21 mars, ils se rassembleront, une fois de plus, pour exiger un accord social digne de ce nom !

Les travailleurs du non-marchand vous fixent rendez-vous le 24 novembre à 10h à la gare du Nord pour une manifestation en front-commun pour un nouvel accord social. Depuis plusieurs années, l’austérité prime et les gouvernements refusent d’entendre les revendications du secteur. Il est urgent de négocier de nouveaux accords !

Vendredi 18 Novembre 2016

Jeudi 24 novembre, 10h, Gare du Nord (Bruxelles), les travailleuses et travailleurs du non-marchand se mobilisent pour la revalorisation de leurs métiers, de leurs conditions de travail et de leurs salaires, de plus en plus durement touchés par les politiques d’austérité. Analyse des raisons de la colère et des revendications du non-marchand, avec Christian Masai, Secrétaire fédéral du Secta en charge du secteur.