Vous êtes ici

services publics

L’ensemble des photos de cette rubrique sont libres de droits et d’utilisation, à condition d’en mentionner la source.

Jeudi 29 Novembre 2018

Voici quelques échos de l’action organisée jeudi 29 novembre à Namur par la FGTB wallonne : une chaîne humaine et des prises de parole pour dénoncer une nouvelle fois la réforme des Aides à la promotion de l’emploi (APE) portée par le ministre wallon de l’Emploi, le MR Pierre-Yves Jeholet.

Ce jeudi 29 novembre, 3.000 militantes et militants de la FGTB wallonne ont formé une chaîne humaine reliant les sièges du parlement et du gouvernement wallons. L’objectif ? Dénoncer la réforme APE du ministre Jeholet qui entraînera la suppression de 3.500 emplois dans les services à la population.

Hier, la Ministre wallonne des pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR) a réitéré la volonté du gouvernement wallon MR-cdH de supprimer les Provinces. Une fois de plus, cette communication met le feu aux poudres. Elle surgit à une semaine du scrutin, sans réflexion de fond sur les conséquences d’une telle réforme. La Province est parfois la seule à assurer l’enseignement qualifiant sur un arrondissement. Le gouvernement wallon a-t-il intégré cette réalité dans son slogan ?

Malgré l’opposition unanime des secteurs concernés, le ministre Jeholet veut imposer sa réforme APE, qui menace des milliers d’emplois et des services essentiels à la population (crèches, maisons de repos, écoles, hôpitaux, centres sportifs et culturels, communes, CPAS, secteur jeunesse, provinces, etc.). Rendez-vous le 20 septembre, 10h, Gare de Namur, pour faire entendre notre voix !

Vendredi 22 Juin 2018

Le système des APE (Aides à la promotion de l’emploi) concerne quelque 60.000 travailleuses et travailleurs en Wallonie, dans de nombreux secteurs et métiers.
Ce système est menacé par le projet de réforme porté par le ministre wallon de l’Emploi, le MR Pierre-Yves Jeholet.

La FGTB wallonne se mobilise activement pour défendre les APE et appelle à une forte mobilisation le lundi 25 juin à Namur, en front commun. Voici les explications de Thierry Bodson, Secrétaire général de la FGTB wallonne.

Ce mardi 27 février, la CGSP organise une grève dans les services publics. La FGTB wallonne exprime toute sa solidarité avec les grévistes.

Face au refus du gouvernement wallon de respecter les accords signés, la CGSP admi, la CGSP Amio et la CSC Services publics ont décidé de déposer un préavis de grève pour le jeudi 30 novembre 2017. Les travailleurs défileront à cette occasion à Namur. Les travailleurs des TEC se mobiliseront eux aussi pour réagir aux attaques contre le droit de grève et au projet de fusion des TEC.

Ce mardi 10 octobre, de nombreux travailleurs des services publics, ainsi que des travailleurs du privé qui les soutiennent, seront en grève à l'appel de la CGSP. Comme à chaque mouvement, on entendra, sur notre droite, les mêmes arguments et insultes qui fleurent bon le mépris de classe. Du côté des médias, on se concentrera sur les conséquences temporaires, mais néanmoins regrettables, pour les usagers. Pourtant, les grévistes n'arrêtent pas le travail pour le plaisir, ce mouvement a des origines et causes bien réelles et profondes.

Des informations erronées et non officielles ont été livrées au journal l’Echo. La CGSP est, certes, très inquiète de l’évolution de la situation politique et exige que les accords pris avec l’actuel gouvernement ne soient pas remis en question en cas de changement de majorité politique en Wallonie. Cela étant, la FGTB wallonne et la CGSP wallonne informent qu’au stade actuel, aucune action de grève ou de mouvement syndical n’est prévue le 30 juin dans les aéroports.

Anne-Marie Robert, Secrétaire générale adjointe de la FGTB wallonne, réagit à la polémique récemment provoquée par une publicité du FOREM.

Pages