Vous êtes ici

Wallonie

L’ensemble des photos de cette rubrique sont libres de droits et d’utilisation, à condition d’en mentionner la source.

La FGTB wallonne salue la détermination des représentant-e-s politiques wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui placent l’intérêt général avant les intérêts commerciaux des grands groupes transnationaux . Les multinationales génèrent certes des milliers d’emplois en Wallonie et ailleurs. Pour autant, cela ne doit pas leur conférer les pleins pouvoirs en termes de normes sanitaires, sociales, environnementales , éthiques, juridiques…

Lundi 19 Septembre 2016

Une interview de Thierry Bodson, Secrétaire général, à l’occasion de la rentrée politique de la FGTB wallonne du 15 septembre 2016. Parmi ses priorités : un décret "appropriation" concernant Caterpillar, un ministre des Finances en Wallonie pour une politique fiscale coordonnée, et des États généraux du travail et du temps de travail en 2017 à l’initiative de la FGTB wallonne et du CEPAG.

Ce jeudi 15 septembre, la FGTB wallonne faisait sa rentrée politique à Namur. L’occasion pour Thierry Bodson, Secrétaire général, de revenir sur l’actualité sociale et politique, les mobilisations à venir et les dossiers chauds de la rentrée.

Note

L’amélioration des conditions de travail dans le secteur des titres-services passe notamment par des corrections et des adaptations des critères d’agrément. Pour les interlocuteurs sociaux du secteur, la régionalisation de cette matière peut être un levier fondamental pour réaliser les évolutions nécessaires. La FGTB wallonne y ajoute d’autres revendications permettant d’améliorer la durée et la qualité de l’emploi dans ce secteur.

La FGTB wallonne salue l’intention du Ministre Prévot de faire de la rénovation des monuments classés en Wallonie « un levier pour stimuler l’emploi et la formation dans le secteur de la construction ». Mais déplore le manque de concertation qui entoure ce dossier.

C’est une évidence, les politiques d’austérité fédérales sont injustes. Elles pèsent lourdement sur les salariés et allocataires sociaux, tandis que les détenteurs de capitaux s’en tirent à bon compte. Mais elles sont aussi inefficaces, socialement et économiquement : ralentissement de l’activité, augmentation de l’endettement, des inégalités, de la précarité, de l’exclusion sociale... Les Wallonnes et Wallons sont malheureusement deux fois victimes de ces mesures austéritaires.

Note

L’exemple de la politique wallonne en réponse au défi du vieillissement de la population.

Note

Lorsqu’on analyse les différentes mesures prises par le gouvernement Michel, force est de constater que les politiques fédérales sont définies en tenant compte principalement de la situation socio-économique de la Flandre et des exigences du VOKA (patronat flamand) et sont donc moins pénalisantes pour la région flamande. Ces mesures n’étant pas adaptées aux besoins spécifiques de la Région wallonne (et bruxelloise), la Région wallonne et les travailleurs wallons sont doublement perdants.

Ce lundi 9 novembre, Thierry Bodson, Secrétaire général de la FGTB wallonne, s’est exprimé sur l’avenir institutionnel du pays. Pour la FGTB wallonne, pas de doute : l’avenir est à un fédéralisme basé sur les Régions.

FGTB wallonne logo politique

Ce jeudi 17 septembre, la FGTB wallonne a fait sa rentrée pour la quatrième fois. Dans son allocution, le Secrétaire Général est revenu sur les agressions qui frappent le monde du travail au terme d’une première année de Gouvernement Michel.

Pages