Vous êtes ici

Une place d'accueil pour chaque enfant, ça ne devrait pas être un combat... c'est un droit !

Juin 2012
Une place d'accueil pour chaque enfant, ça ne devrait pas être un combat... c'est un droit !

Quand on travaille, la garde des enfants relève souvent du casse-tête… Il faut trouver une crèche pour le plus petit, une garderie après l’école pour les plus grands. Sans oublier les stages pendant les vacances scolaires.

Et puis, que faire quand notre enfant est malade et qu’on ne peut pas s’absenter de notre travail ? Qui peut accueillir nos bambins quand notre emploi nous fait commencer très tôt ou terminer très tard ? Un vrai parcours du combattant pour les papas et les mamans, qu'ils vivent en couple ou seuls.

L’offre de service d’accueil de l’enfance existante en Fédération Wallonie-Bruxelles est trop faible, souvent trop chère, mal répartie géographiquement et parfois de qualité insatisfaisante. Dès lors, nous revendiquons un accueil des enfants suffisant, de qualité et financièrement accessible.

Cette revendication n’est pas nouvelle, tant pour les FPS que pour la FGTB wallonne. Mais nous devons nous rendre à l’évidence : trouver une place en crèche ou une solution pour faire garder nos enfants après l’école reste, encore et toujours, un combat pour les parents. Une politique d’accueil de l’enfance, ambitieuse et tenant compte du quotidien des papas et des mamans, constitue un véritable projet de société :

  • L’accueil des enfants, c’est un « outil » d’égalité des chances pour tous les enfants, pour l’épanouissement des plus petits et pour leur ouverture au monde et aux autres.
  • L’accueil des enfants, c’est aussi une solution pour mieux articuler les vies, professionnelle et privée, des parents.
  • L’accueil des enfants, c’est la possibilité pour les femmes d’accéder ou de rester sur le marché du travail et donc de faire avancer notre combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes.