Vous êtes ici

"On ne doit pas les laisser faire !"

Février 2021

« Un Accord interprofessionnel qui validerait 0,4 % maximum d’augmentation de salaire ? Pour moi qui suis aide-ménagère, ça représenterait 3,6 euros bruts par mois.

C’est scandaleux de se faire traiter comme ça. Sans parler de la pénibilité, de la précarité, des conditions de travail dans le secteur des titres-services. On ne doit pas les laisser faire. »

Journée d’actions syndicales en front commun ce vendredi 25 février. A Liège, rencontre avec Marie-Virginie Brimbois, déléguée syndicale de la Centrale générale FGTB.