Vous êtes ici

Actualités

Depuis 5 jours, l’armée israélienne bombarde à nouveau la Bande de Gaza. Un palier supplémentaire dans le conflit qui embrase le Proche-Orient depuis plusieurs semaines. La FGTB wallonne condamne évidemment toute attaque dirigée vers les populations civiles. Cependant, comme lors de chaque flambée de violence dans la région, force est de constater la disproportion des représailles israéliennes, le déséquilibre des forces et du sinistre bilan. Solidaire du peuple palestinien, la FGTB wallonne soutient celles et ceux qui œuvrent pour une solution pacifique au conflit.

Ça y est, les délais sont dépassés. L’ONEM a donc renoncé à faire appel contre les jugements, rendus par le Tribunal du travail de Liège le 18 mars dernier, qui donnent raison à 15 affiliés et affiliées de la FGTB Liège-Huy-Waremme contestant leur exclusion des allocations d’insertion.

" En ce 1er mai 2021, je rends hommage, au nom de la FGTB wallonne, à celles et ceux qui, il y a 100 ans, nous ont ouvert la voie. En nous montrant que c’est en se mobilisant, en recréant un rapport de force favorable aux travailleuses et travailleurs, en refusant le chantage patronal, qu’on peut faire bouger les lignes. Vers la gauche." Message de Jean-François Tamellini, Secrétaire général de la FGTB wallonne, à l'occasion du 1er mai 2021, Journée internationale des travailleuses et des travailleurs.

La FGTB veut améliorer les conditions de travail de 4 millions de personnes par un accord (AIP) qui encadre les salaires, le salaire minimum, les fins de carrière… Les perspectives économiques sont bonnes. Nous voulons que les travailleurs et travailleuses, qui portent l’économie à bout de bras, aient leur part. Mais nous nous heurtons à l’attitude des organisations patronales.

Tout le monde a droit à l’erreur. Mais quand il s’agit des résultats d’une politique délibérée, qui met en péril la vie des gens, il ne suffit pas de s’excuser... il faut changer de cap pour ne plus que cela se reproduise!

La crise sanitaire de la covid-19 a agi à la fois comme un révélateur et un amplificateur des inégalités sociales. Chômage temporaire massif, taux d’indemnisation trop bas, licenciements, contrats précaires non renouvelés… La crise a fait - et continue de faire - des ravages.

Ce jeudi 25 mars, le gouvernement wallon a adopté, en 3ème lecture, la réforme des Aides à la Promotion de l’Emploi (APE). Une nouvelle réforme qui pérennise et sécurise l’emploi de plus de 65.000 travailleuses et travailleurs dans des services indispensables à la population. Pour la FGTB wallonne, il s’agit d’une victoire.

Lundi 29 mars, travailleuses et travailleurs des secteurs privé et public se mobiliseront une fois de plus pour un AIP juste et équilibré. Comme les patrons restent sourds aux avertissements, aux actions et aux arrêts de travail, on passe à la vitesse supérieure : la grève générale !

Ce Jeudi 25 mars, Jean-François Tamellini, Secrétaire Générale de la FGTB wallonne, participera à un Facebook Live organisé par le CEPAG afin de discuter des enjeux de la Grève Générale du 29 mars prochain.

Le banc patronal se sert de la crise Covid pour avancer que la plupart des entreprises se trouvent dans une situation financière difficile et qu’il est impossible d’augmenter les salaires au-delà de 0,4% ! Certes, beaucoup d’entreprises ont souffert durement de la pandémie. Mais d’autres ont continué à réaliser de plantureux bénéfices...