Vous êtes ici

Attaques fascistes contre la CGIL : Résistance syndicale. Partout. Toujours.

Ce samedi 9 octobre 2021, le siège de la CGIL, première organisation syndicale d’Italie, a été pris d’assaut et vandalisé par des fascistes du parti Forza Nuova et du mouvement No Vax.

Réuni ce jeudi à Namur, le Bureau de la FGTB wallonne a tenu à exprimer tout son soutien et sa solidarité avec les Camarades ayant subi cette attaque de l’extrême droite, qui rappelle les heures sombres de l’Italie fasciste.

Face à la montée inquiétante de l’extrême droite et du fascisme partout dans le monde, la FGTB wallonne dénonce vivement cette attaque et toutes les atteintes visant les mouvements démocratiques qui résistent, parmi lesquels les syndicats sont en première ligne.

Samedi 16 octobre, c’est dans les rues de Rome que les Italiennes et Italiens porteront le combat : une manifestation nationale antifasciste  sera organisée à l’appel des trois principaux syndicats du pays. La FGTB wallonne leur exprime toute sa solidarité et appelle à la résistance internationale contre la montée du fascisme.

Face à ce danger, la lutte est en effet la seule option. Mai piu fascismi, c’est ce que la FGTB wallonne défend à chaque tentative de rassemblements d’extrême droite, comme ce fut le cas à Verviers en 2019 ou à Gilly en 2020. Et c’est ce que nous défendrons une fois de plus,  le 27 octobre prochain en région liégeoise en nous opposant à la tenue du meeting d’un nouveau parti d’extrême droite wallon.

Résistance syndicale contre l’extrême droite et les répressions. Partout. Toujours.