Vous êtes ici

Fermeture du Domaine de Taintignies : chronique d’un désastre annoncé

La fermeture du Domaine de Taintignies (situé à Rumes) constitue le dénouement d’un conflit qui agitait, depuis deux ans, ce foyer d’hébergement pour personnes en situation de handicap.

La FGTB wallonne tient à affirmer toute sa solidarité avec les travailleuses et travailleurs de cette institution ainsi qu’avec l’ensemble des personnes résidentes.

La fermeture du Domaine est l’épilogue d’un long combat, marqué tant par les incessantes dénonciations du personnel quant aux conditions de vie indignes au sein de l’institution que par l’attitude scandaleuse du gestionnaire. Ses seules réponses aux mobilisations et aux propositions de conciliation ont en effet été l’arrogance, le mépris, l’intimidation et le harcèlement des délégations syndicales, du personnel et du public résident.
Une attitude malheureusement de plus en plus courante dans un contexte où les libertés syndicales sont malmenées et les actions collectives dénigrées voire poursuivies en justice.

Face à ce gestionnaire négligeant aussi bien les conditions de travail que le bien-être des résidents et résidentes, la législation sociale, les normes du secteur et même les avertissements de l’administration, l’AVIQ a fini par retirer l’agrément du foyer.
Aujourd’hui, la direction reste fidèle à sa ligne de conduite. Refusant de répondre tant aux tuteurs qu’aux organisations syndicales, elle a été jusqu’à mettre sous clef certains effets personnels des résidents et résidentes et à ordonner que le reste soit transporté dans… des sacs poubelles ! Ce sont finalement des membres du personnel qui ont pris l’initiative d’acheter des sacs de sport avec leurs propres économies.

Au-delà du drame social et humain que représente ce conflit, il est aussi malheureusement révélateur des dérives rencontrées dans un secteur où la marchandisation et les pratiques de certains gestionnaires sans scrupules font des ravages.

En concertation avec le SETCa, la FGTB wallonne suivra attentivement ce dossier et apportera tout son soutien aux travailleurs et travailleuses.

Plus largement, tant au sein des organes de concertation de l’AVIQ qu’au niveau politique, la FGTB wallonne continuera à revendiquer des normes d’encadrement et d’infrastructures de qualité ainsi que l’augmentation du nombre de places subventionnées dans le secteur public et associatif.