Vous êtes ici

Il y a 85 ans, les travailleurs et les travailleuses arrachaient les congés payés

En 1936, en Belgique comme ailleurs, la tension sociale est grande. La classe ouvrière subit toujours fortement l’impact de la crise capitaliste de 1929 et l’extrême droite gagne du terrain.

Dans la foulée des élections nationales qui débouchent sur la percée des partis fascistes, les dockers d’Anvers partent en grève le 2 juin 1936. La grève s’étend et ils sont vite rejoints par les métallos et les mineurs liégeois. Plus de 600.000 travailleurs·euse·s, soutenues par les organisations syndicales de l’époque, arrêtent la production et paralysent tout le pays. Les grévistes réclament un revenu minimum, la semaine des 40 heures et six jours de congés payés annuels.

A l’instar de la France du Front populaire, les travailleur·euse·s belges obtiennent les congés payés, le 9 juillet 1936. Une victoire importante après des années d’austérité et de chômage…

Merci aux grévistes de 1936 de nous rappeler que les conquêtes sociales s’obtiennent par la mobilisation et la lutte collectives !