Vous êtes ici

Logistics Nivelles et Supertransport: Indignés mais pas résignés

La nouvelle est tombée hier…

Froide, brutale, violente.

Le groupe Kuehne+Nagel a annoncé sa volonté de fermer Logistics Nivelles d'ici l'automne 2022 et de délocaliser ses activités vers les sites de Kontich et Kampenhout.

549 travailleuses et travailleurs – auxquels viennent s’ajouter 180 personnes travaillant pour le sous-traitant Supertransport – risquent donc de se retrouver au chômage d’ici quelques mois.

Comment ne pas être scandalisé face à une direction méprisant des travailleurs et travailleuses dont on a tant vanté le mérite et l’importance au plus fort de la crise. C’est pourtant grâce à leur travail que la population n’a manqué de rien et que Kuehne+Nagel a pu obtenir « un résultat remarquable en 2020 » (19 milliards € de chiffres d’affaires !), comme l’annonçait sa direction générale en mars. Aujourd’hui, plus d’applaudissements pour les essentiel.le.s. Mais un simple C4.

Comment ne pas être abasourdi face à une direction qui choisit de délocaliser les activités – entre autres vers un site qui n’est même pas encore totalement achevé – dans des régions flamandes connaissant le plein emploi, sur des sites déjà sous pression où les équipes travaillent à flux tendu, 7 jours sur 7 ?

Comment ne pas être indigné face à une direction qui n’a même pas envisagé de proposer aux travailleuses et travailleurs nivellois d’être transférés sur le site de Kampenhout, pourtant situé à seulement 50 km ?

Enfin, comment ne pas être choqué face à la manière dont la direction a annoncé sa décision ? Entourée de 4 gardes du corps… L’image parle d’elle-même !

Mais l’on ne peut s’en tenir aux déclarations indignées et outragées.

À l’heure où la relance de la Région occupe toute les énergies, la situation impose que le gouvernement wallon envisage toutes les possibilités qui s’offrent à lui et prennent les initiatives et contacts nécessaires pour s’opposer au saccage d’emplois en Wallonie.

Plus largement, la FGTB wallonne affirme toute sa solidarité avec les travailleurs et travailleuses en lutte contre la décision de Kuehne+Nagel. En lien avec les centrales professionnelles concernées, elle les soutiendra dans leurs actions et en appelle à un vaste mouvement de solidarité et de résistance.