Vous êtes ici

Nos points de repère pour la Wallonie de demain

Pour sa rentrée politique, la FGTB wallonne a présenté ses points de repère pour la Wallonie dans un contexte de mutation lié à la 6ème Réforme de l'Etat et à la crise économique qui ébranle l'Europe.


Naître, apprendre, travailler, entreprendre, se loger, se cultiver, accueillir les migrants, se déplacer, vieillir… Comment vivrons-nous en Wallonie demain ? C’est en partie aujourd’hui que cela se négocie. Comment ancrer la diminution des inégalités sociales dans le projet de société qui est en train de se dessiner au Gouvernement wallon avec le plan Horizon 2022 ? Comment faire de la solidarité un moteur de développement économique ? Voilà ce qui guide notre réflexion dans le cadre d’un projet socio-économique à long terme pour la Wallonie.

Depuis plus d’un an, nous savons que la 6ème Réforme de l’Etat ne fera pas que des gagnants. L’atteinte portée à la sécurité sociale fédérale et la réforme de la Loi spéciale de Financement affaibliront principalement la Wallonie. Certains lui donnent 10 ans pour se relever. Une décennie au bout de laquelle les mécanismes de solidarité commenceront à s’estomper. Nous, nous disons que le Gouvernement wallon n’a pas plus de 24 mois pour impulser le changement et opérer les bons choix.

Alors que le plan Horizon 2022 est en pleine construction, il est difficile de produire un texte qui tienne compte de toutes les données. C’est pourquoi la FGTB wallonne s’est gardée de réagir immédiatement à l’annonce de ce plan. Nous mesurons l’ampleur de la tâche. Même s’il y a urgence, nous prenons le temps de l’analyse et de la réflexion. Concernant les nouvelles matières transférées, depuis de longs mois déjà, nous nous projetons dans la Wallonie de 2015 et envisageons les aménagements qui nous semblent les plus adaptés, en fonction des réalités de terrain, de nos valeurs et de nos priorités politiques. Le 7 février, nous organiserons donc un Congrès wallon dédié aux transferts de compétences et à l’avenir de la Wallonie. Congrès au terme duquel notre projet de société sera ratifié.

Les lignes de force du discours de Thierry Bodson, Secrétaire général de la FGTB wallonne (13/09/2012): ici