Vous êtes ici

Palestine : la colonisation, source de violences

Depuis 5 jours, l’armée israélienne bombarde à nouveau la Bande de Gaza. Un palier supplémentaire dans le conflit qui embrase le Proche-Orient depuis plusieurs semaines.

La FGTB wallonne condamne évidemment toute attaque dirigée vers les populations civiles. Cependant, comme lors de chaque flambée de violence dans la région, force est de constater la disproportion des représailles israéliennes, le déséquilibre des forces et du sinistre bilan.

Solidaire du peuple palestinien, la FGTB wallonne soutient celles et ceux qui œuvrent pour une solution pacifique au conflit.

Loin d’apaiser les tensions, le gouvernement israélien attise les braises de la haine et adopte une posture belligérante et provocatrice, laissant craindre une spirale sans fin. La Belgique, à tous ses niveaux de pouvoir, et l’Union européenne doivent condamner fermement la situation et faire pression, par tous les moyens possibles, en ce compris des sanctions, pour qu’Israël respecte enfin le droit international et les droits humains.

Il est plus qu’urgent qu’Israël renonce à sa stratégie d’oppression, de colonisation et d’appropriation des terres palestiniennes à l’œuvre depuis plus de 70 ans et s’engage sur la voie de la négociation et du règlement pacifique du conflit. Cela passera évidemment par des compromis qui apparaîtront comme des capitulations et des trahisons aux yeux des plus extrémistes. Mais c’est la seule issue possible, la seule alternative crédible pour que les peuples de la région puissent espérer vivre un jour enfin pacifiquement.

La FGTB wallonne dénonce également le rôle de l’extrême droite israélienne dans le conflit et l’exacerbation des tensions et violences. Quelle que soit sa forme, l’extrême droite se heurtera toujours à la résistance syndicale. La FGTB wallonne soutiendra donc toutes les actions de protestation pacifiques organisées dans les jours qui viennent pour réclamer la fin des massacres.