Vous êtes ici

Pour le droit de grève et la liberté de manifester

Le 23 novembre dernier, à Liège, 17 syndicalistes étaient condamnés à des peines de prison avec sursis pour avoir rejoint un blocage routier, un jour de grève nationale.

Le 10 décembre, les militantes et militants de la FGTB se mobiliseront à travers le pays pour dénoncer cette nouvelle étape dans la criminalisation des mouvements sociaux.

Un jugement politique

Ce jugement politique constitue une atteinte grave au droit de grève et une attaque en règle contre les syndicats… Mais pas seulement. Car, avec ce jugement, ce sont aujourd’hui tous les mouvements sociaux, tous les citoyens et citoyennes participant à un rassemblement ou une manifestation dans l’espace public qui sont menacés.

Un contexte inquiétant

Cette condamnation survient peu de temps après celle du Président de la FGTB d’Anvers, poursuivi parce qu’une action syndicale avait empêché l’accès au port d’Anvers en 2016. Elle s’ajoute également aux dispositions imposant le service minimum dans les transports publics. Un contexte qu’entretient et dont profite la frange la plus antisyndicale de la droite pour tenter aujourd’hui de réduire encore l’exercice du droit de grève par la voie légale.

La grève, indispensable en démocratie

Pourtant, sans grève ou blocage de l’économie, nous ne connaîtrions ni le suffrage universel, ni les congés payés, ni la journée des 8h, ni la Sécurité sociale… Si nous n’avions jamais connu de grève et d’action syndicale « gênante », le monde d’aujourd’hui ressemblerait en fait à s’y méprendre à celui du XIXème siècle.

La grève est un droit. Un droit en danger. Un droit que les militantes et militants de la FGTB défendront avec détermination dans les jours, semaines et mois à venir.

Première étape de ce combat : ce jeudi 10 décembre, journée internationale des droits humains, où des actions seront organisées aux quatre coins du pays !

Les actions

Arlon : rassemblement prévu dès 10h30 devant le Palais de justice

Charleroi : rendez-vous à 10h devant le Tribunal de Charleroi (côté Bld Defontaine).

Liège : place St-Lambert, à partir de 8h45 en face du Palais de Justice. 

Mons : rassemblement entre 11h et 12h devant le Palais de Justice.

Namur : palais de Justice, à partir de 11h.

Tournai : rendez-vous entre 10h et 11h devant le Palais de Justice.

Verviers : rassemblement à 7h30 devant le Palais de Justice

Bruxelles : rendez-vous place de la Liberté à 11h30