Vous êtes ici

Vous avez dit "contrôle" ?

Disponibilité, consommation d'énergie, recherche active d'emploi, visite domiciliaires... Les chômeurs sont sans doute parmi les citoyens les plus contrôlés de ce pays.

Et si on inversait la logique ?

Ce jeudi à Namur, ce sera au tour des élus wallons d’être mis sur le grill par  les Jeunes FGTB et Travailleurs sans emploi du CEPAG.
L’objet de l’évaluation : leurs efforts en termes de création d’emplois et de « réforme de la réforme du chômage » !

 

Le 14 avril prochain à 14 heures, les chefs de file des Parlementaires wallons seront convoqués par les Jeunes FGTB et la Commission wallonne des TSE, à l’instar des demandeurs d’emploi par le Forem ! En effet, ceux-ci devront apporter les preuves des démarches actives en termes de création d’emploi et en vue de « réformer la réforme chômage », accomplies par leur parti. Leurs démarches seront évaluées, non pas par un accompagnateur du Forem, mais bien par les citoyens, par nos militants et, avec le concours des travailleurs du CPAS de Namur et de Liège.

Cette action, menée en collaboration avec le CPAS de Namur aura pour buts :

  • d’interpeller le politique pour connaître l’état des lieux des actions entreprises depuis le 11 mars 2015, afin de lutter contre les mesures chômage particulièrement injustes, mises en place par le Fédéral ;
  • de permettre aux exclus des allocations d’insertion et aux représentants des travailleur-se-s de CPAS de pouvoir témoigner de leur situation (souffrance des usagers/souffrance des travailleur-se-s) et dénoncer le fait que l’action sociale est en danger ;
  • de mettre en avant les effets de ces mesures : perte de droits prioritaires, nombre de personnes ne poussent pas la porte du CPAS et viennent après de longs mois demander l’ouverture de leur droit, sherwoodisation de la société…

Concrètement, nous vous attendons nombreuses et nombreux le 14 avril 2016 à 14 heures dans la cafétéria du CPAS de Namur pour participer à cette action. Venez témoigner et participer à l’évaluation de nos Parlementaires, pour la démocratie et pour faire bouger les choses en faveur des travailleurs et des allocataires sociaux !