Vous êtes ici

Le dispositif de contrôle de la disponibilité des chômeurs

Tous les jours, la crise capitaliste fait sentir ses effets dévastateurs : fermetures d’entreprises, restructurations, licenciements… Les perspectives sont alarmantes : 168.000 chômeurs de plus en 2 ans ! Des milliers de travailleurs se retrouvent sur le carreau sans perspective d’avenir. 

Depuis 2004, le « contrôle de disponibilité des chômeurs » est présenté comme le moyen « d’accompagner » les demandeurs d’emploi, de les réinsérer dans l’emploi…
La FGTB wallonne a toujours été opposée à ce dispositif qui n’a d’utilité que pour… le patronat ! En précarisant les chômeurs, ce sont les conditions de travail et les salaires de tous les travailleurs qu’on tire vers le bas. 

Cette véritable « chasse aux chômeurs » a montré ses effets pervers et ses limites : elle exclut les moins qualifiés et les plus démunis à coup de sanctions de plus en plus sévères, arbitraires et absurdes. Au-delà de ces conséquences sociales désastreuses, ce dispositif a aussi de graves répercussions sur les communes qui, par le biais des CPAS, sont contraintes d’assumer les conséquences de cette politique fédérale.

En Région wallonne, 38% des personnes sanctionnées par le contrôle sont prises en charge par les CPAS. Il reste peu de choix aux autres : solidarité familiale, exclusion, travail au noir… 

Fichiers joints :
Icône PDF Dispo_position.pdf