Vous êtes ici

ALE

L’ensemble des photos de cette rubrique sont libres de droits et d’utilisation, à condition d’en mentionner la source.

Le système des Agences locales pour l’emploi (ALE) permet à certaines personnes « éloignées du marché de l’emploi » de prester certaines activités, pour lesquelles elles touchent un « chèque » de 4,10 euros par heure d’activité, qui s’ajoute à leur allocation de chômage ou revenu d’intégration sociale. Suite au confinement, la plupart d’entre elles ont perdu cette activité et le revenu qu’elles en tiraient. CSC et FGTB wallonnes demandent qu’elles puissent bénéficier d’une indemnité sociale compensatoire

Note

En 2009, suite aux mesures de crises prises par le gouvernement, en particulier celles visant à récupérer 55,2 millions d’euros sur les bénéfices des ALE et ALE-TS, plusieurs réunions se sont tenues entre les présidents des ALE wallonnes.

Le Parlement fédéral vient de voter un amendement prévoyant l’affectation des travailleurs des Agences locales pour l’emploi (ALE) au contrôle des jeunes demandeurs d’emploi en stage d’insertion et des chômeurs. La FGTB wallonne s’inquiète de cette dérive qui pose de multiples questions.