Vous êtes ici

féminisme

L’ensemble des photos de cette rubrique sont libres de droits et d’utilisation, à condition d’en mentionner la source.

Embedded thumbnail for ONENAGROS ! #22 // Journée des droits des femmes
Janvier 2021

"On en a gros", épisode 22 de la série de la FGTB Liège-Huy-Waremme.

Parce que « Quand les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête ! », la FGTB s’inscrit dans l’appel lancé par des associations féministes, dont le Collectif 8 mars. La FGTB a déposé un préavis couvrant celles et ceux souhaitant organiser et/ou participer aux actions prévues le 8 mars.

Vendredi 05 Mars 2021

Ce lundi 8 mars, journée internationale des droits des femmes, des millions de femmes et d’hommes à travers le monde vont faire grève et se mobiliser contre le système capitaliste, raciste et patriarcal, contre l’exploitation et pour l’égalité.
En Belgique, des dizaines d’arrêts de travail, d’actions symboliques et de manifestations seront organisées un peu partout, sous le slogan « On s’arrête toutes, on arrête tout, on s’arrête partout! ». C’est la 3ème « grève des femmes », ou grève féministe, organisée en Belgique et activement soutenue par la FGTB. On en parle dans notre séquence « Opinions FGTB » avec Vanessa Amboldi (CEPAG).

Des citoyennes, citoyens, travailleurs et travailleuses de la santé viennent de lancer une pétition demandant l’extension du droit à l’avortement jusqu’à 18 semaines de gestation.

Plusieurs associations féministes ont lancé l’alerte sur la proposition de loi « modifiant le Code civil en vue d’instaurer une protection juridique prénatale ». Pour la FGTB wallonne, suivre ce type de logique est inacceptable. Si l’intention déclarée est de protéger un enfant en danger, cela doit passer par des mesures de soutien et d’accompagnement des femmes et non en les mettant « sous tutelle » et en les privant de leurs droits fondamentaux. En outre, la proposition nie l’existence de l’autre parent dans l’ensemble du processus. Enfin, c’est au niveau des Communautés, en charge de la protection de l’enfance, que ces mesures de soutien doivent être prises et non au travers d’une loi fédérale contraignante.

En cette période de confinement, il est plus que jamais indispensable de lutter contre les violences conjugales et intrafamiliales. La capacité d'hébergement d'urgence a été augmentée, la ligne d'appel « Écoute violences conjugales » (0800 30 030) renforcée et une campagne de sensibilisation a été lancée le 13 avril dernier, à l’initiative de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie, la Région de Bruxelles-Capitale et la COCOF.

Ce début de mars 2020 sera marqué par de nombreuses rencontres et mobilisations pour l’égalité. Plusieurs dates sont d’ores et déjà à bloquer dans votre agenda ! Petit tour d’horizon…

Jeudi 27 Février 2020

Grève pour l’égalité salariale, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, charge mentale, États généraux féministes #5 du CEPAG…

On parle de tout ça avec Selena Carbonero Fernandez, présidente du Bureau des femmes de la FGTB wallonne.

En Belgique, une femme meurt en moyenne tous les 10 jours sous les coups de son conjoint ou d’un ex-partenaire. Pour les prochains Etats généraux féministes, le CEPAG et le Bureau wallon des femmes de la FGTB vous proposent une matinée de réflexion sur les violences sexuelles au travail. Comment agir et réagir face à ces situations sur le lieu de travail, que l’on soit victime ou délégué.e ? Quels outils peuvent être utilisés ? Quelle réponse la Justice peut-elle apporter ?

La plateforme Mirabal organise une grande manifestation nationale contre les violences faites aux femmes. Rendez-vous à la Gare centrale (Bruxelles) le dimanche 24 novembre, à 14h. La plateforme lance aussi un appel pour des actions décentralisées de colère et de bruits le lendemain, journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes… A vous de jouer !

Pages