Vous êtes ici

féminisme

L’ensemble des photos de cette rubrique sont libres de droits et d’utilisation, à condition d’en mentionner la source.

Mardi 04 Septembre 2018

Pour cette émission de rentrée, "Opinions" vous invite à rejoindre la Caravane des femmes et la marche organisée le 9 septembre prochain à Bruxelles, à l’appel de nombreuses organisations. Leur revendication : une réelle légalisation de l’interruption volontaire de grossesse (IVG). En Belgique, le droit à l’avortement n’est toujours pas un droit reconnu. L’IVG est toujours un délit… et le projet de loi porté par la majorité gouvernementale, actuellement débattu au Parlement, perpétue cette archaïque injustice.

Jeudi 05 Avril 2018

Le 29 mars dernier, à Bruxelles, la FGTB menait une action pour dénoncer, une fois de plus, les inégalités criantes entre femmes et hommes en matière de salaire, de travail et donc de pension.
Une injustice chronique qui enferme de très nombreuses femmes dans la précarité et qui est lourdement aggravée par les mesures imposées par le gouvernement. On en parle avec Jean-François Tamellini, Secrétaire fédéral de la FGTB.

Poser avec un t-shirt féministe est une chose. Lutter réellement contre les discriminations à l'égard des femmes en est une autre. Entre les deux, Charles Michel a choisi : il opte pour le t-shirt et la photo dans les magazines. Solution plus simple, évidemment, que d'assumer le contenu de ses politiques sociales et économiques, majoritairement défavorables aux femmes.

Mercredi 15 Mars 2017

Le 8 mars, Journée des Droits des femmes, des travailleuses se sont croisé les bras à 15h40. L'objectif ? Rappeler que l'inégalité salariale entre hommes et femmes est toujours de 20 % ! Une inégalité salariale due à plusieurs facteurs (plafond de verre, temps partiel, services d'accueil de l'enfance, secteurs "féminins" moins rémunérés…) et qui a de graves répercussions sur le quotidien des femmes, leur indépendance et leurs droits sociaux.

Quels sont les droits et devoirs des travailleuses et travailleurs du sexe ? Quels risques encourent-ils d'un point de vue pénal ? De quelle protection sociale bénéficient-ils ? Doivent-ils payer des impôts ? C'est autour de ces thématiques que juristes, travailleuses et travailleurs du sexe, acteurs de terrain et syndicalistes débattront le 15 mars prochain à Namur afin d'envisager des pistes d'amélioration du statut de ces travailleuses et travailleurs.

Ce mercredi 8 mars, c'est la Journée internationale des Droits des Femmes. Profitons-en pour passer à l'action et nous faire entendre contre l’inégalité salariale ! Comment ? En arrêtant le travail à 15h40, heure à partir de laquelle les femmes travaillent gratuitement.

Anne-Marie Robert, Secrétaire générale adjointe de la FGTB wallonne, réagit à la polémique récemment provoquée par une publicité du FOREM.

Ce 25 novembre, de nombreux citoyens et citoyennes porteront un ruban blanc. Ce ruban symbolise l'engagement personnel de ne jamais commettre, cautionner ou passer sous silence un acte de violence contre une femme. Car, aujourd'hui, en Europe, une femme sur 5 est victime de violences physiques. A l’occasion de cette journée, le Bureau des femmes de la FGTB wallonne dénonce les violences sociales et économiques faites aux femmes par le gouvernement Michel.

Vendredi 25 Novembre 2016

En écho au colloque organisé ce jeudi 24 novembre à Marcinelle par la FGTB de Charleroi, voici une émission consacrée à une réalité qui fait mal : les violences faites aux femmes. Une réalité qui touche beaucoup plus de monde qu’on ne le croit, et face à laquelle les organisations syndicales peuvent être un puissant moteur de changement.

Vous manifestez ? Vous faites grève ? Vous avez le culot de résister au détricotage de nos biens communs, à la casse des services publics, de la Sécu ? Alors vous filez un mauvais coton. Comme les syndicalistes, les cheminots, les gardiens de prison, et tous les citoyennes et citoyens qui, avec eux, se mobilisent pour la justice sociale, l’égalité et la défense de nos droits. Vous êtes des preneurs d’otages, des voyous, des terroristes. Vous êtes comme les femmes de la Fabrique nationale à Herstal, il y a 50 ans.

Pages