Vous êtes ici

fin de carrière

L’ensemble des photos de cette rubrique sont libres de droits et d’utilisation, à condition d’en mentionner la source.

Avant-hier, un projet d'accord interprofessionnel a été conclu entre représentants syndicaux et patronaux. Ce projet va maintenant être soumis à l’avis de nos militantes et militants.

Embedded thumbnail for Sans mettre de gants
Octobre 2017

Le dernier jour d'une technicienne de surface. Elle a 65 ans, Jacqueline. Depuis un quart de siècle, à l’usine, elle est « technicienne de surface ». Ce qui veut dire ouvrière nettoyeuse. Mais (…)

Le dernier jour d’une technicienne de surface... Elle a 65 ans, Jacqueline. Depuis un quart de siècle, à l’usine, elle est « technicienne de surface ». Ce qui veut dire ouvrière nettoyeuse. Mais ouvrière, ouvrier, ça ne se dit plus. Et surtout, ça ne se montre plus. Pour mieux taire l’exploitation, la précarité, l’aliénation ? Nous, on va faire exactement le contraire. On va vous montrer Jacqueline et son métier. On va vous montrer son dernier jour de travail avant la retraite.

Augmentation de l’âge de la pension à 67 ans, austérité européenne, abandon de la concertation sociale, remise en question des périodes assimilées, attaques contre les services publics et la Sécu, durcissement des conditions d’accès à la prépension, hausse de la précarité, affaiblissement de la pension légale… Les (pré)pensionnés disent « BASTA » ! Et ils se réunissent ce mercredi pour se faire entendre.

Les travailleurs en RCC (régime de chômage avec complément d’entreprise, ex-prépension) âgés de moins de 60 ans viennent d’apprendre une très mauvaise nouvelle. Contrairement à ce qui leur avait été promis lors de leur départ, ils doivent, depuis le 1 er janvier, rechercher a ctivement un emploi . Cette mesure rétroactive aura de graves conséquences tant pour les personnes concernées que pour l’ensemble des travailleurs.

La FGTB wallonne a étudié les effets concrets de certaines réformes gouvernementales. Le moins que l’on puisse dire est que les résultats sont… effarants ! Des centaines d’euros perdus par mois pour les travailleurs âgés victimes d’une restructuration. Les travailleuses et travailleurs à temps partiel feront, eux aussi, les frais de la politique antisociale du gouvernement. Autant de raisons supplémentaires de se mobiliser comme le font aujourd’hui les travailleuses et travailleurs hennuyers, luxembourgeois, anversois et limbourgeois.

La FGTB lance sa campagne "Employeurs, prêts à engager un travailleur de plus de 50 ans ?" Après avoir précarisé l’entrée dans le monde du travail (contrats précaires proposés aux jeunes), les employeurs s’attaquent désormais aux fins de carrière et veulent revoir les conditions d'accès à la (…)